Discussion: Palmarès JV (2.0)
Afficher un message
Vieux 12/07/2018, 14h15   #10452
Shû Shirakawa
Illusive Man
 
Avatar de Shû Shirakawa
 
Date d'inscription: décembre 2003
Localisation: La Giars
Messages: 15 446
Mise à jour pour tout le monde.

Hulk : tu n'as pas précisé le support pour Rayman Legends. J'ai mis sur Xbox 360 en attendant.

Pas trop eu le temps de venir parler de mes finishes ces derniers jours.
Le mois dernier j'ai totalement fini le mode quest de Earth Atlantis, avec chacun des quatre sous-marins et dans les trois niveaux de difficulté. J'ai ensuite bouclé le mode hunter, qui est une forme de course contre la montre (on peut regagner du temps en tuant les ennemis et surtout les boss, ou encore en ouvrant des coffres au trésor) où tous les passages sont ouverts au préalable et où l'on doit dénicher 29 boss éparpillés sur la carte ; sachant qu'on ne peut pas continuer dans ce mode, c'est du one life ou rien. Ce qui me permet de le compter comme un 1cc dans ma liste de shmups.
Car pour ceux qui ne connaîtraient pas le titre, Earth Atlantis est une sorte de croisement entre Metroid (pour l'exploration à grands coups d'aller-retours, de déblocages de passages) et de Kaitei Daisensô/In the Hunt (shmup à base de sous-marin). Graphiquement le jeu a une certaine patte : pixel art + rendu monochrome + filtre griffonné = joli résultat.
La difficulté est au rendez-vous avec des boss très résistants (ils ont la mauvaise habitude de se protéger, ou alors ont des points faibles difficiles à atteindre) et aux attaques dévastatrices. C'est d'ailleurs pour cela que je recommande de jouer avec le Moby Dick, qui offre la meilleure défense et une bonne attaque. Dans l'absolu le Musashi est top parce que très puissant, mais on n'est jamais à l'abri de se prendre quelques tirs qui vous enverraient par le fond sans une meilleure défense. A réserver pour les modes facile et normal donc.
J'ai eu du mal à accrocher au début car la carte n'est qu'un vaste labyrinthe qu'on ouvre au fur et à mesure, et que le "mini plan" (c'est plus un sonar) n'indique pas vraiment bien où l'on se trouve, ce qui dans les premières parties occasionne beaucoup de phases frustrantes où l'on sait que le prochain boss est juste à côté mais qu'il va falloir longer les murs pendant de sacrés détours pour enfin le rencontrer. Les collisions sont assez particulières également. On finit par capter les hitboxes mais forcément on râle au début parce qu'on se disait qu'on passait à l'aise.
Au final je me suis plutôt amusé dessus, à dénicher l'ensemble des 41 boss possibles (certains sont aléatoires), et à vaincre le mode hunter qui représente une belle épreuve d'endurance. Par contre j'ai un peu les boules pour les trophées car ceux liés à ce mode ne sont pas tombés.
Shû Shirakawa est déconnecté   Réponse avec citation