Neo-Geo Fans  
Précédent   Neo-Geo Fans > LE SITE > .: DOSSIERS
S'inscrire FAQ Membres Calendrier Recherche Messages du jour Marquer les forums comme lus

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 11/09/2010, 20h27   #1
Neogeofans
[Simple Membre]
 
Avatar de Neogeofans
 
Date d'inscription: avril 2002
Messages: 3 450
[HARDWARE] Neo-Geo, TV HD et XRGB-2 : l'union fait-elle la force ?

Dossier par Kretinou




Neo•Geo, TV HD et XRGB-2 : l'union fait-elle la force ?


Avant-propos : Avant de débuter ce dossier/expérience, je tiens à rappeler que la subjectivité quant à l'appréciation de la qualité, ainsi que le matériel utilisé, peuvent offrir une vision du résultat différente. Merci de garder ceci en tête durant ce qui va suivre. Bonne lecture !


Introduction

Pouvoir jouer aux jeux Neo·Geo c'est comme aborder le triangle du feu : si une des pointes manque à l'appel, il n'y a pas de jeu. Une de ces pointes essentielles est l'écran. Si notre matériel retrogaming a plus ou moins bien traversé le temps, il y en a un malheureusement qui s'essouffle, voire même qui disparaît : c'est l'écran cathodique. En constant développement durant les années 90, il a finalement été remplacé dans les commerces par les écrans plats au début de ce siècle. Dès les premiers essais de consoles old school sur ces nouvelles TV, les réactions furent assez cinglantes; l'image obtenue était moche. Bien sûr il reste encore une réserve de CRT disponibles, néanmoins, à court ou moyen terme, il faudra se faire une raison. Notez aussi qu'il n'y a pas que l'aspect de disponibilité à prendre en compte, mais également la place. Eh oui, un tube cathodique, c'est volumineux (et assez lourd).

Mais alors ? L'avenir de nos souvenirs d'enfance et notre plaisir du jeu est-il en danger ? N'y a-t-il pas des solutions pour obtenir une image quasi identique au CRT sachant qu'on ne parle pas de la même technologie ?

Avant de nous pencher sur des solutions, examinons ensemble les éventuels problèmes ou effets d'images disgracieuses que l'on peut obtenir avec une console "ancienne génération" sur un écran plat. Rapide tour d'horizon :

Lag (ou latence) d'affichage

Désentrelacement

Voici le premier souci de ces écrans plats face aux consoles 8-bit/16-bit qui peut poser des problèmes de latence. En effet les TV HD ont, en général, des résolutions natives de 720p, 1080p ou 1080i. Ce n'est pas le cas du signal émis par nos vielles machines. En effet, ces dernières affichent du 240p. Il faudra donc une opération de désentrelacement à notre écran pour pouvoir afficher "correctement" ce signal. Ce qui veut dire du calcul et transfert de données. Même si ce temps est minime, il provoque une latence. On attribue à ce processus environ 30% à 40% des lags constatés. Notons aussi que certains LCD/plasma n'arrivent carrément pas à afficher un signal de 240p en offrant un écran noir.

Post processing

La technologie des écrans plats est restreinte à une résolution d'affichage de pixels définie. Lorsqu'une image est projetée sur écran plat, et qu'elle n'est pas au format de résolution native de l'écran, elle doit être mise à l'échelle, mais aussi traitée, vu cette restriction. Bien que ce traitement n'engendre qu'un très faible lag (post processing), il arrive souvent qu'on observe une distorsion dans les bords supérieurs de l'écran de jeu. Certains fabricants de TV ont pourtant ajouté à leurs produits une fonction "Game Mode". Ce dernier permet de désactiver un bon nombre de ces traitements d'image. Malheureusement, malgré son activation, certaines routines persistent et provoquent ce lag minime.

Overdrive

Lorsqu'on parle de TV HD, on entend souvent parler de "temps de réponse". Ceci est en fait le temps que nécessite un pixel pour s'illuminer et s'éteindre ou changer de couleur. Une télévision avec un temps de réponse peu élevé aura pour résultat d'afficher un sprite en déplacement avec une sorte de voile (ghosting) derrière lui. Afin d'éviter cet effet, certains fabricants ont inclus dans leurs dalles un système qui permet d'envoyer un courant électrique plus fort dans les cristaux liquides pour les forcer à changer plus rapidement d'état. Cette technique s'appelle l'overdrive. Une sorte de "boost pour pixels à la traîne". Une fois de plus, cette application implique une latence, surtout lorsqu'un un signal progressif rencontre la résolution native d'un écran HD.

Détection de lag

C'est grave, Docteur ?

Bon, je vois d'ici l'angoisse de certains qui se disent " Quoi ? Ma TV HD que j'ai payée une fortune provoque du lag ? Pas possible !". Et pourtant, si. Mais rassurez-vous, même si ce lag est présent, il est très difficilement perceptible. Visuellement, pour détecter un lag, il vous faudrait être un hardcore gamer qui joue au même jeu avec la même console depuis des années et qui soit passé du CRT à l'écran plat. On peut dire qu'un pourcentage très minime de joueurs se trouvent dans cette catégorie.

Ok, mais concrètement, en terme de frames ou millisecondes, ça donne quoi ?

Pour mieux s'en rendre compte, voici deux tests réalisés avec un chronomètre généré par un laptop sur deux types d'écrans. Les résultats le confirment; le lag est bien là comme le montrent les photos ci-dessous :

Laptop -> CRT, 480i, timecode video



Lag quasi insignifiant. On pourrait même dire que c'est le laptop qui lag (env. 5ms)^^.

Laptop -> LCD Samsung LN46A630, 480i, timecode video, Game Mode



On constate ici entre 1 a 2 frames de lag soit environ 45 ms. (dans ce test, 1 frame = 33 ms)

Évidemment, ceci n'est qu'un échantillon de tests car les résultats varient aussi selon le type de résolution qu'on va afficher, le type de connexion, la dalle du fabricant, le mode d'affichage, etc. Ces paramètres seront les causes d'un lag plus ou moins important. Sachez quand même qu'on va plutôt vers les valeurs hautes...

Donc, si on utilise un LCD pour jouer, il faudrait alors s'assurer que son input lag propre est égal ou même inférieur à 1 frame (16ms).

Sage comme une image

Abordons maintenant le principal sujet de débat que l'on peut obtenir avec une source 240p sur un écran plat : l'image. En effet, difficile de conjuguer parfois les signaux émis par le matériel "vieille génération" avec les algorithmes et artefacts produits par les TV HD. Rajoutez à cela des connectiques d'un autre temps et des télévisions qui n'ont pas toutes un arsenal de réglages visuels. Vous obtiendrez une image de jeu qui alimente les commentaires négatifs de joueurs les plus exigeants ou juste nostalgiques. Interpolation, ghosting ou ghosting inversé sont les principaux reproches qui sont faits lorsque l'on veut brancher sa Neo·Geo sur son LCD/Plasma. Décorticage :

Interpolation

Si les joueurs que nous sommes souhaiterions une image naturelle et sans traitement sur nos écrans plats, les constructeurs, eux, ne le souhaitent pas. Durant la mise à l'échelle d'une image, nous avons malheureusement droit à un effet de lissage et adoucissement du pixel. C'est l'interpolation ou redimensionnement de points à côté de pixels existants (on parle aussi parfois de "nearest neighbor"). Voici une explication en image :



Dans l'image ci-dessus, le sprite A est la version graphique originale de la source de notre jeu. Affichons ce personnage sur un écran à tube cathodique et nous obtenons le sprite B. L'image 240p ainsi obtenue dispose d'un affichage avec interlignages (scanlines) qui offre un rendu exceptionnel et donne au pixel toute sa valeur. Pour beaucoup, c'est l'aboutissement de l'art de la 2D à sa juste valeur. Si seul le CRT peut physiquement produire cet effet, il existe tout même des programmes capables d'émuler ces scanlines.

Le sprite C nous présente ce que serait une image avec entrelacement dédoublé, sans filtres ni traitements avec une pixelisation incisive.

Voici maintenant le tour du sprite D qui, après upscaling ("echelonnage"), a été interpolé grâce à l'interpolation bicubic. Ceci est donc l'image que nous obtiendrions sur une TV HD : une représentation assez trouble des formes et qui piquera les yeux de plus d'un joueur.




Ghosting

Nous l'avons vu dans le sujet de l'overdrive, nos écrans LCD sont soumis à un temps de réponse. Lorsque le délai de réponse de votre dalle est élevé, l'affichage aura peine à suivre dans une séquence de déplacement plus ou moins rapide. Par exemple, lors du déplacement d'un sprite, on pourra observer une sorte de trace/halo suivant le personnage dans ses déplacements. Cet effet disgracieux est appelé ghosting.



Ghosting inversé

Exactement le même problème que le ghosting tout court, le ghosting inversé affiche aussi une traînée lors d'un mouvement ou déplacement d'images, mais avec un voile de couleur inversée à l'image en mouvement.

Y a-t-il une solution dans la salle ?


Présentation du XRGB-2

C'est dans les années '80 que Micomsoft a commencé à se faire une brèche dans le monde du jeu vidéo avec ses fameuses lignes de joysticks XE1 destinées à la PC Engine ainsi qu'à d'autres consoles. Dès le début des années 90, la firme nippone se lance dans un nouveau créneau : l'upscaler. Boîtiers "miracles" qui permettent de jouer aux jeux vidéo sur n'importe quel écran dans les meilleures conditions qui soient, Micomsoft lance son premier modèle onéreux: le XRGB-1. Ce n'est qu'à la fin des années '90 que son 2ème modèle, le XRGB-2, viendra faire parler de lui. On en dira tellement de bien qu'il se fera connaître au-delà de l'archipel nippon. Inutile de dire que lancé sur son succès, les modèles XRGB-2+ et XRGB-3 feront leur apparition au début de ce siècle.

Mais alors, pourquoi avoir pris le XRGB-2 dans ce test et non pas le dernier modèle (ou même le premier ou l'avant-dernier ^^) ? D'une part pour son prix. Vendu près de 300€ à sa sortie, le XRGB-2 coûte aujourd'hui (10.2010) entre 55€ et 90€. Mais l'atout de ce modèle, qui coiffe tous ses "frangins", c'est un petit switch qui lui confère une force dans la stabilité de l'image, même avec des PCB ou du MVS. Le XRGB-2 est un dévoreur d'arcade ainsi que de certaines consoles "old school". Ok, mais concrètement, il fait quoi ce boîtier ?

Sa première fonction est d'adapter l'image de votre vieille console/PCB à l'écran qui lui est destiné. En fait, il désentrelace ? Eh bien non, pas vraiment. On dira que c'est plutôt un doubleur de ligne, ce qui veut dire qu'il se rapproche plus d'un simulateur de CRT que d'un calculateur avec ses algorithmes comme peuvent avoir les TV HD. Il est tellement soucieux de vous reproduire l'image d'un CRT sur votre LCD qu'il en va jusqu'à simuler des scanlines sur votre écran plat selon vos désirs. Si l'on se base sur ses capacités, en théorie, l'utilisation d'un XRGB-2 ne devrait causer qu'un lag total (écran + upscaler !!) de moins d'1 frame. Mais comme il y a toujours des variations minimes, que ce soit du côté le l'upscaler ou de l'écran, mieux vaut arrondir au-dessus, ce qui reste plus qu'acceptable.

Outre toutes ces aptitudes, il permet aussi de brancher une source RGB (via une sorte d'entrée péritel), composite ou S-Vidéo et de la faire ressortir en VGA. D'autre part, il dispose aussi d'une fonction pour choisir son affichage (selon l'écran) 15 khz ou 31 khz (640 x 480).

Enfin, vous verrez aussi, que l'XRGB-2 permet d'apporter de nombreuses améliorations de l'image à l'aide d'un menu simple et funky. Merveilleux, n'est-ce pas ? Mais toutes ces promesses, à quoi ressemblent-elles physiquement ?

Hardware

De quoi se compose un full kit XRGB-2 ?

Voici ce que vous trouverez principalement dans le carton d'un kit complet :

  • Boîtier XRGB-2
  • Câble analogique 15 pins
  • Câble audio stéréo 3.5 mâle/mâle
  • Câble audio jack femelle 3.5 to RCA
  • Câble NEC PC 9800 series
  • Manuel d'emploi (japonais)
  • Alimentation AC
le XRGB-2 sous la loupe

Découvrons maintenant les entrées/sorties du boîtier, ainsi que ses quelques boutons :





Attention avec l'entrée RGB 21 pin. Cette dernière, bien que ressemblant à une de nos entrées Péritel, n'en est pas exactement une. En effet, comme le montre le diagramme, ci-dessous, cette prise est câblée différemment de sa consœur européenne :



Il vous faudra donc soit :

- utiliser un adaptateur scart euro to 21 pin jap
- vous servir de la prise officielle Neo·Geo réf. FCG-9
- modifier directement l'entrée du XRGB-2* ou votre prise Péritel euro

*Attention tout de même avec cette technique car après il vous sera certainement impossible de brancher une source Jap avec une péritel JAP.



Exemple d'un adaptateur scart euro to 21 pin jap

Notez aussi que comme toute autre alimentation AC jap, il vous faudra un adaptateur pour votre prise électrique.

Software


Les possibilités de réglages de la bête

Il existe deux possibilités de menu selon la source que vous branchez dans votre boîtier. Par choix, je n'ai reporté que le menu d'une source RGB. Sachez tout de même que le menu d'une source composite ou S-Vidéo diffère de très peu de celui du RGB et offre ce qu'il faut pour ajuster au mieux l'affichage de ces types de signaux.

Voici donc un tableau des possibilités de réglages lorsqu'une source est branchée sur l'entrée analogique RGB 21 pin :



Sur une pression de la touche menu du boîtier, l'écran des réglages apparaît de la manière suivante :



A : Curseur que l'on déplace avec les touches haut/bas du boîtier pour se mettre en face du réglage à modifier.
B : Ces petits points indiquent la suite du menu des réglages.
C : Cette ligne offre soit des options, soit une barre graduée suivant le réglage que l'on souhaite modifier. On s'y déplace avec les touches gauche/droite.

Une fois les modifications terminées, on appuie à nouveau sur le bouton Menu et les données sont sauvegardées dans la mémoire du XRGB-2. Magique ! Dans le cas où vous souhaiteriez revenir aux fonctions d'usine, il vous suffira d'appuyer sur les quatre flèches et allumer votre boîtier pour réinitialiser le tout.

Notez aussi qu'il est possible de régler la fréquence d'affichage (15 khz ou 31 khz) que l'on souhaite utiliser. Pour cela, il suffit de maintenir le bouton (qui sert aussi de curseur) situé au-dessus de la fréquence indiquée sur le boîtier puis enclencher le XRGB-2. Une des deux diodes relative à la fréquence s'allumera validant ainsi votre choix.


Le XRGB-2 dans ses œuvres

Après avoir fait le tour des aspects formels et matériels de notre boîtier, il serait temps de le voir à l'œuvre sur un écran plat.

L'arcade (MVS) sur écran plat

Voici tout d'abord les moyens utilisés et leurs configurations :

XRGB-2

- La fréquence choisie sera 31khz
- L'entrée vidéo est le 21 pin jap et la sortie se fera en VGA
- Les réglages sont mis d'origine
- Seules les scanlines seront activées/desactivées lors des photos

Supergun Pana Twin Long



- Sortie vidéo en RGB via une Péritel européenne
- Ajout d'un adaptateur Péritel euro vers 21 pin jap
- Les différents réglages sur le supergun sont standards

Slot + jeu

- MV2-F
- Garou: Mark of the Wolves

TV Samsung 26C4000 LED

- Réglages classiques avec mode "standard"
- Application de l'affichage 4:3

Captures d'écran et commentaires


Sans XRGB-2 :

Voici des photos de MOTW avec le supergun branché directement sur la TV via péritel RGB. On observe que l'interpolation effectue son boulot de floutage.



XRGB-2 / sans mode scanlines :

Ajout du XRGB-2 et activation de ce dernier. Le résultat est sans appel tout en sachant qu'aucun réglage de la TV n'a été modifié. Important : sur les photos ci-dessous on a l'impression que les couleurs sont froides. Il n'en n'est rien dans la réalité; l'image a des couleurs chaudes et il n'y a pas cet effet de "surexposition". Ceci n'est dû qu'à cause du piètre photographe que je suis et d'éventuels réglages sur mon appareil photo numérique que je n'ai pas correctement ajustés.



XRGB-2 / avec mode scanlines :

Le résultat est bluffant. Gardez à l'esprit qu'aucun autre réglage du XRGB-2 n'a été utilisé.




ATTENTION !

Lors des tests, j'ai voulu essayer ma petite installation sur un Sharp Aquos 46". L'image était bonne, mais les couleurs étaient comme délavées et repoussantes. La seule supposition que je peux faire est que ce Sharp Aquos est un LCD de 2006 avec une entrée VGA (RVB) alors que le signal du XRGB-2 est en RGB. Ceci pourrait expliquer cela.

Quelque soit le type de XRGB que vous utilisez, il se pourrait que votre écran ne digère pas l'affichage. Malheureusement, il n'existe pas d'infos ou de marques à recommander tant le panel de TV HD est vaste. Les problèmes de compatibilité (couleurs, refresh mode ou pas d'affichage) sont heureusement rares mais ils méritent d'être signalés. Je pense que les seuls écrans garantis pourraient être ceux qu'on utilise pour un PC (sans tuner, donc).

La console AES sur écran plat

Ci-dessous, un premier essai confirmé du XRGB-2 avec une Neo·Geo AES. Merci à Gojirien pour la photo et son retour plutôt satisfait de l'affichage sur sa TV LCD Sony Bravia KDLw4000 :

Citation:
Posté par gojirien Voir le message
En comparaison d'un crt, et quand je compare avec le rendu sur la new astro, c'est vraiment proche, après on pinaille, mais ça devient trop subjectif pour moi.

Donc pour mon avis personnel, le xrgb-2 c'est du très très bon, nickel pour ceux qui n'ont plus de crt.


À noter que la Neo·Geo AES semble aussi bien fonctionner avec un XRGB-2+ :



Les autres XRGB

Avant de conclure, j'aimerai encore parler des autres upscalers de Micomsoft. En effet, pour choisir le XRGB qui me conviendrait le mieux, il m'a fallu étudier la gamme complète. Voici, grosso modo, ce que j'ai pu glâner comme informations à leur propos :

XRGB-1

Autant tout de suite abandonner l'idée de l'acheter. Il est obsolète, d'une part parce qu'il n'offre pas de sortie vidéo digne de ce nom (VGA) et, d'autre part, à cause de sa faible compatibilité avec les écrans plats. Je ne parlerai pas de son menu du pauvre qui crie famine.

XRGB-2+

Il est une sorte de version améliorée du XRGB-2. Il offre un menu plus étendu, accepte le YUV (via un adaptateur) et propose une petite télécommande. Par contre, il perd le petit switch qui permettait de stabiliser l'image lorsqu'on y branche de l'arcade pure. Certes, il fait passer quelques systèmes, mais reste quand même destiné à l'usage de consoles, dont la Neo·Geo AES ou la PC Engine par exemple. Son prix se situe au-dessus de celui du XRGB-2. Vous trouverez pas mal d'infos sur ce lien.

XRGB-3

Dernier modèle en date, c'est aussi le plus cher. On a là un monstre qui offre une multitude de possibilités de réglages ou d'entrées/sorties vidéo. Sa télécommande est digne de celle de votre TV. Il peut afficher de la haute résolution et accepte du DVI ou HDMI (via un adaptateur). L'intérêt de ce modèle est qu'on peut télécharger et mettre à jour le firmware. Au départ, le XRGB-3 ne disposait que d'un menu en japonais. Avec l'aide de la communauté, Micomsoft a offert un menu en anglais et différents firmwares selon l'utilisation qu'on souhaitait en faire. Le XRGB-3 semble être la solution ultime pour passer, avec un maximum de confort, l'ensemble de vos consoles "old school". Voici un premier lien qui traite de ses caractéristiques et un autre plus général qui traite aussi du XRGB-3.

Pour ceux qui sont patients, ils ont aussi la possibilité de consulter un topic dédié au XRGB-3 sur le forum shmups.system11.org.

Le monde du retrogaming conjugué au passé, présent et futur

Du bonheur, oui du bonheur! C'est ce que je pourrais dire à propos de ce XRGB-2. Outre ses performances à offrir une image proche du CRT et ses multiples réglages de l'affichage, il redonne un certain souffle à l'avenir du retrogaming.

En ce qui me concerne, utiliser la gamme XRGB, c'est un peu récupérer un agencement moins bordélique, moins volumineux. Ce petit upscaler me libère de 45 kg sur 72 cm et m'aide à rendre la séparation avec mon ancien cathodique moins cruelle. On parlera de l'échange d'un plaisir contre une félicité.

Ces boîtiers permettent aussi de retrouver la configuration de nos années tendres et chères, celles où nos consoles flirtaient fièrement avec l'écran unique de la maison.

L'autre point positif est de pouvoir envisager un avenir plus serein pour notre passion. Si celui de l'AES paraissait moins jonché d'obstacles, on ne pouvait en dire autant du MVS. La mort à petit feu des CRT rendait l'arcade vacillante. En tant que propriétaire d'une borne, qui ne s'est pas dit un jour "mais qu'est-ce que je vais faire si mon écran rend l'âme ?". Pour les plus débrouillards et bricoleurs (et/ou non-puristes), il est désormais possible d'imaginer de changer son CRT contre un LCD. Pour les avant-gardistes, une Vewlix à écran plat pourrait être une option qui permette de concilier arcade d'autrefois et de demain. Pour ces personnes, un XRGB-2 serait également si simple à intercaler dans un système JVS.

En parlant d'arcade, cerise sur le gâteau, le XRGB-2 offre aussi la possibilité de l'utiliser comme boîtier MGCD pour brancher une console sur une borne trifréquence (VGA) et de jouer via un hack de manettes.

Vous avez compris, je ne peux que recommander ce XRGB-2. Jouer et partager l'univers de la Neo·Geo sur un écran plat dans les meilleures conditions, "what else" ?

Au final, pour moi, il subsiste quand même un seul regret : ne pas avoir découvert cet upscaler plus tôt.



Remerciements à :

Re-lecture, syntaxe et corrections : Chapp
Agencement des photos des tests : Raphoon
Renseignements : Tobias Reich (Fudoh)

Sources :


- www.micomsoft.co.jp
- ARogan's extensive Lag Tests
- Ben Pekarek "Video Games in an Era of High-Definition : An indepth look at the hurdles"
Neogeofans est déconnecté   Réponse avec citation
Réponse


Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous pouvez ouvrir de nouvelles discussions : nonoui
Vous pouvez envoyer des réponses : nonoui
Vous pouvez insérer des pièces jointes : nonoui
Vous pouvez modifier vos messages : nonoui

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : oui
Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 17h39.


Édité par : vBulletin® version 3.6.8
Copyright ©2000 - 2018, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
Neo-Geo Fans !