Neo-Geo Fans  
Précédent   Neo-Geo Fans > LE SITE > .: DOSSIERS
S'inscrire FAQ Membres Calendrier Recherche Messages du jour Marquer les forums comme lus

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 04/07/2009, 19h48   #1
Neogeofans
[Simple Membre]
 
Avatar de Neogeofans
 
Date d'inscription: avril 2002
Messages: 3 449
[DIVERS] La Neo·Geo et les mangas


Malgré tout le talent de la firme SNK, malgré la (plus ou moins) bonne volonté des éditeurs-tiers de faire preuve d'originalité, les jeux qui, à leur sortie, sont inédits à 100% ne sont pas légion. Et ce, autant sur Neo·Geo que dans le jeu vidéo en général. Cela dit, cet état de fait n'empêche d'ailleurs nullement certains d'accéder à l'excellence.

Tel titre reprendra à son compte le travail fait chez un concurrent. Tel autre aura des personnages s'inspirant de personnes réelles (ce dossier se charge d'exposer ces aspect). Enfin, certains jeux puiseront leur inspiration dans les mangas, ces bandes dessinées japonaises popularisées chez nous, en version animée, dans les années 80 et 90 par l'animatrice Dorothée (Goldorak, Nicky Larson, Ken le Survivant...).

Bien entendu, ce dossier pourra être sujet à contestation sur tel point ou tel autre, il n'a nullement la prétention de détenir une vérité indiscutable, ni d'imposer des points de vue. Cela n'engage que l'auteur qui a pris du temps pour tout rassembler, compiler et mettre en forme, autrement dit moi. Du très connu comme Akira ou Dragon Ball au plus confidentiel, découvrez à présent ces jeux où la Neo·Geo et les mangas sont liés.



Akira

Ce manga de 1982 signé Katsuhiro Otomo développe un univers post-apocalyptique dans la ville de Neo-Tôkyô. Le héros s'appelle Kaneda, et participe avec sa bande de motards à une guerre des clans. Tetsuo, véritable personnage principal, est introverti et plus faible. Il fera l'objet d'expériences scientifiques dans le cadre du projet Akira. Il obtient un immense pouvoir totalement incontrôlable, ce qui conduit à de nombreuses péripéties. Une adaptation animée voit le jour en 1988.

Les jeux The King of Fighters 2001 et The King of Fighters 2002 ont un personnage s'inspirant très certainement de Tetsuo. Il s'agit de K9999, un nouveau clone de Kyo. On notera que ce personnage n'est pas inclus dans KOF 2002 Unlimited Match, sans doute pour des questions de droits. Dès l'intro de KOF 2001, on voit la conception de K9999, rappelant les expériences des militaires sur Tetsuo dans Akira.
 

Intro de KOF 2001
 

Début des expériences sur Tetsuo

De même, Tetsuo et K9999 ont en commun un visage marqué par la technologie et un bras abîmé et douloureux.
 

K9999 se tenant le bras
 

Tetsuo débutant sa mutation finale

De la même façon, l'attaque ultime de K9999 utilise son fameux bras qui devient énorme est dévastateur... comme lorsque Tetsuo attaque le colonel.
 

Attaque "Crazy Arm" de K9999
 

Tetsuo et son bras mutant

Autre similitude, il s'agit de l'arc d'énergie que K9999 possède comme attaque. On retrouve le même dans Akira, peu après que les militaires aient lancé leur offensive (ratée) contre Tetsuo.
 

K9999
 

Tetsuo

Encore et toujours plus fort, cette fois c'est au niveau des comédiens qui ont assuré le doublage du dessin animé Akira. Nozomu Sasaki s'est chargé de Tetsuo... et de K9999 dans KOF 2001 et KOF 2002. Doublé, mais aussi repris au mot près quelques répliques. Comble du détail, le doubleur de Kaneda, Mitsuo Iwata, assure les voix pour le personnage Kusanagi dans KOF 2002. Et enfin, fin du fin, lorsque ces deux personnages se retrouvent face à face dans KOF 2002, on a droit à un petit dialogue directement repris de l'animé Akira ! Voilà, si avec tout cela vous n'êtes toujours pas convaincu de la filiation Tetsuo/K9999, rien ne pourra jamais vous faire changer d'avis !
 

Duel entre K9999 et Kusanagi
 

Montage montrant Tetsuo face à Kaneda

Dernière chose pour les plus réticents et éternels sceptiques, voici une petite vidéo provenant du forum KOF Union montrant beaucoup d'emprunts à Akira, dans les épisodes 2001 et 2002 de The King of Fighters : similitudes K9999/Tetsuo.

Toujours dans la série The King of Fighters, mais cette fois avec la cuvée 2000, nous avons une similitude entre le satellite des militaires dans Akira et celui de Zero dans KOF 2000. Même utilité (envoyer un rayon dévastateur sur la Terre), même design, on peut y voir une ressemblance.
 

Satellite de Zero
 

Satellite de l'armée

On change de série avec cette fois Last Resort, un shoot them up horizontal sorti en 1992. Le premier niveau de ce jeu (très bon, soit dit en passant) reprend le design de Neo-Tôkyô.
 

Premier niveau de Last Resort
 

Vue sur Neo-Tôkyô

Toujours dans le premier niveau, mais cette fois en ce qui concerne le boss de fin. On voit un immense cratère qui rappelle immanquablement celui visible au début de l'animé Akira. C'est exactement le même, aux ombres près !
 

Cratère dans Last Resort
 

Cratère dans Akira

Enfin, le deuxième niveau de Last Resort reprend Neo-Tôkyô détruite après l'explosion provoquée par Tetsuo. Les immeubles sont partiellement immergés et le ciel y est très chargé, comme dans l'animé.
 

Deuxième niveau de Last Resort
 

Neo-Tôkyô à la fin d'Akira

Nous passons à Kizuna Encounter, et plus particulièrement ce niveau :


Les immeubles du fond rappellent, de par leurs couleurs, ceux de Neo-Tôkyô, mais il y a plus fort. Si on regarde attentivement le grand immeuble en haut à gauche, on peut constater qu'il ressemble à celui où est détenu Tetsuo quand il subit les expériences du projet Akira.


Cette fois, examinons le péage, plus proche de l'aire de combat. Il est délabré et bloqué par des barricades en bois. Eh bien il se trouve qu'un péage délabré, également bloqué par des barricades en bois, se trouve dans Akira. Si l'angle de vue n'est pas le même, la similitude reste.





Ashita no Joe

Le 1er janvier 1968 sort un manga dessiné par Tetsuya Chiba, Ashita no Joe. Il y raconte les aventures de Joe Yabuki, un orphelin de quinze ans qui est repéré et entraîné par Tange Danpei, ancien boxeur.


Eh bien la plus que confidentielle compagnie Wave Corporation adapte ce manga sur Neo·Geo en 1991 avec le jeu Legend of Success Joe. Ce titre est surtout connu pour être la pire daube qu'on puisse trouver sur Neo·Geo. Il n'a, à part la sympathie qu'on peut avoir pour le manga original, rien pour lui.




City Hunter

Ce manga est bien connu en France, mais sous le nom de Nicky Larson. Umibôzu (ou Mammouth en VF) est d'abord le grand rival, puis l'ami de Ryo Saeba (Nicky Larson en VF). C'est un personnage aussi grand que large, une vraie armoire à glaces ! SNK a partiellement repris ces caractéristiques pour créer le personnage de Mr Big dans Art of Fighting, également très grand mais d'allure mince.
 

Mr Big
 

Umibôzu

Un autre titre sur Neo·Geo pourrait s'inspirer de ce manga, et ce plus directement. Il s'agit de Burning Fight dont l'un des héros porte tout simplement le nom de... Ryu Saeba. La ressemblance s'arrête toutefois là, SNK ayant surtout copié Capcom et son Final Fight pour réaliser son titre.
 

Ryu Saeba
 

Ryo Saeba



Dragon Ball et Dragon Ball Z

C'est dans la série Fatal Fury qu'on retrouve des airs des mangas Dragon Ball et Dragon Ball Z. Tout d'abord avec le personnage de Kame Sennin, plus connu chez nous en tant que Tortue Géniale. Ce vénérable professeur d'arts martiaux tient un rôle assez important dans la premier Dragon Ball. Il y entraîne San Goku et Krillin. Puis, dépassé par la puissance des combattants dans Dragon Ball Z, il devient un personnage humoristique. Eh bien dans Fatal Fury, le maître de Terry a la même faculté que Tortue Géniale : celle d'augmenter sa masse musculaire à volonté. On peut donc y voir une éventuelle similitude.
 

Tung Fu Rue
 

Kame Sennin

Quant à Jin Chonrei, boss de Fatal Fury 3 et personnage de base des trois épisodes suivants, il pourrait en partie trouver son inspiration en Vegeta, l'éternel rival de San Goku. Les coupes de cheveux sont similaires et l'attaque ultime de Chonrei rappelle un peu le Final Flash de Vegeta contre Cell.
 

Jin Chonrei
 

Vegeta

Le personnage de Blue Mary, créé pour le jeu Fatal Fury 3 début 1995, est inspiré de C-18, de Dragon Ball Z. SNK finira par admettre cette ressemblance lors d'une interview à l'occasion de la sortie de The King of Fighters '95.
 

Blue Mary
 

C-18



Eight Man

En 1963, Jiro Kuwata couche sur papier une idée imaginée par Kazumasa Hirai : Yokota est un inspecteur de police qui a été tué et un savant du nom de Tani lui redonne vie grâce à un corps cybernétique. Ainsi est né un super-héros, 8 Man (ou Eight Man). Le manga est également adapté en version animée dès 1963.


En 1991 arrive sur Neo·Geo une version vidéoludique. Il s'agit d'un jeu lorgnant vers le beat them all, mais vu de profil, un peu à la manière d'un Shinobi de Sega. Il est assez correct, même si ce n'est pas un hit.




Grappler Baki

Keisuke Itagaki a créé en 1991 un manga du nom de Grappler Baki. C'est l'histoire de Baki Hanma, un adolescent aux capacités physiques exceptionnelles. Ce héros pourrait avoir inspiré SNK pour le personnage de Gai Tendo, apparu dans Buriki One (et sur Neo·Geo dans The King of Fighters 2000 en tant que "Another Striker"). Il ont en commun les cheveux roux, la pratique du Total Fighting, ils combattent au Tokyo Dome et enfin Buriki One est sous-titré "World Grapple Tournament '99".
 

Gai Tendo
 

Baki Hanma

Quant au personnage Katsumi Orochi, on peut penser qu'il a inspiré Takuma Sakazaki des séries Art of Fighting et The King of Fighters.
 

Takuma Sakazaki
 

Katsumi Orochi



L'Habitant de l'infini

L'Habitant de l'infini (Mugen no Jûnin au Japon) est un manga de Hiroaki Samura, publié à partir de 1994. L'histoire se passe en 1770. Un samouraï immortel, Manji, doit tuer 1000 bandits pour pouvoir mourir en paix.
Un des personnages de la série Samurai Shodown rappelle un peu Makie Otono-Tachibana de ce manga. Il s'agit de Shiki. Bien qu'on ne puisse pas y voir une inspiration indicustable, la ressemblance est là et mérite d'être notée.
Autre détail intéressant, Shiki se bat avec une paire de sai, comme Manji, le personnage principal du manga L'Habitant de l'infini.
Mais que fait Shiki dans un dossier consacrée à la Neo·Geo ? Elle n'est présente que sur Hyper NeoGeo 64 ! Pas si vite, n'oublions pas SVC Chaos: SNK vs Capcom, où elle est présente.
 

Shiki
 

Makie Otono-Tachibana



Hokuto no Ken

Hokuto no Ken a été adapté en dessin animé et importé chez nous sous le nom de "Ken le Survivant". Le dessin animé de toutes les violences, celui qui fait que le monde va si mal désormais. Dorothée, instigatrice de tous ces maux, fut punie et mise sur la touche. Hum, avec le recul, cela est d'un pathétique...

Bref, Hokuto no Ken, manga très violent (et destiné aux grands !) comporte un personnage du nom de colonel Golan. SNK a conçu un Heidern qui n'est pas sans rappeler Golan.
 

Colonel Heidern
 

Colonel Golan

Dans une moindre mesure, le héros de ce manga, Kenshiro, a inspiré le personnage de Kim, notamment pour sa furie : coups ultra-rapides et cris perçants, cela ne vous rappelle rien ?...
 

Kim Kaphwan
 

Kenshiro

Autre cas, mais cette fois-ci relevant bien plus du clin d'œil que de l'inspiration. Dans le jeu Samurai Shodown II, il est possible de prendre un personnage du nom du Kuroko. Il dispose d'une foule de coups dont un où il grandit, à la manière de Tung Fu Rue. Eh bien lors de ce coup, on peut voir des cicatrices similaires à celles de Kenshiro, dessinant la Grande Ourse.
 

Kuroko
 

Kenshiro

Dans The King of Fighters '98, quand on fait un versus entre Terry et Andy, on a droit à cette petite séquence avant le combat.


Cela rappelle un peu l'affrontement entre Kenshiro et Shin.


Le boss de fin du jeu The King of Fighters 2000, Zero, trouverait son inspiration en le général Han, un personnage de Hokuto no Ken. Pour la petite histoire, il paraît que Shinkiro s'était laissé aller à l'inspiration appuyée et les dirigeants du projet, voyant le design réussi du personnage, l'auraient laissé dans le jeu.
 

Zero
 

Han

Le boss présent dans World Heroes 2 Jet et World Heroes Perfect, Zeus, évoque de par ses couleurs, sa puissance brute et son imposante stature de grand rival de Kenshiro, Raoh.


Nous passons cette fois à Art of Fighting, et plus précisément le troisième épisode. Wyler, boss du jeu, rappelle un peu Amiba.



JoJo's Bizarre Adventure

Jojo's Bizarre Adventure est paru en 1987. Assez violent et doté d'un curieux graphisme, il n'est pas très connu chez nous. L'un des personnages s'appelle Jean-Pierre Polnareff et SNK s'en est grandement inspiré pour son Benimaru dans la série The King of Fighters. Même coupe, même tenue, il n'y a guère que la musculature et la nationalité qui varient. Il se trouve qu'en fait, le mangaka Hirohiko Araki l'a en quelque sorte offert en cadeau à Shinkiro, le designer de KOF '94. Pour la petite histoire, Benimaru devait au départ avoir un autre look, moins réussi. C'est Another Benimaru, striker de KOF 2000.
 

Benimaru Nikkaido
 

Jean-Pierre Polnareff

Ce manga a même fini par avoir une adaptation vidéoludique. C'est Capcom qui s'en est chargé et le jeu est sorti sur CPS-3. Voici une comparaison des sprites de Benimaru et de Polnareff.
 
 



Kenshin le vagabond

Kenshin le vagabond est un manga réalisé par Nobuhiro Watsuki et sorti pour la première fois en 1994. L'histoire se déroule à la fin du XVIIIème siècle, durant l'ère Meiji. Kenshin est un ancien assassin recruté par le gouvernement.

Le personnage principal, Kenshin Himura a été "copié" en 1995 par SNK avec Shizumaru. Pourquoi des guillemets ? Eh bien en fait le designer de Shizumaru n'est autre que Nobuhiro Watsuki, grand fan de la série !
 

Shizumaru
 

Kenshin Himura

Par ailleurs, le personnage Shishio Makoto (avant son accident) reprend le look de Genjuro de Samurai Shodown.
 

Genjuro Kibagami
 

Shishio Makoto

Enfin Kenshin Himura a de nouveau collaboré à un épisode de Samurai Shodown, à savoir le V. Pour le nouveau rival de Haohmaru, Yoshitora, il s'est inspiré de son propre travail sur Chô Sawagejô.
 

Yoshitora Tokugawa
 

Chô Sawagejô

Autre titre qui pourrait s'inspirer du manga Kenshin the vagabond, il s'agit de The Last Blade. Ce jeu se déroule justement à une période plus proche de celle du manga que Samurai Shodown. Le personnage de Washizuka n'est pas sans rappeler Hajime Saito. La cicatrice en croix sur la joue de Washizuka évoque par ailleurs celle de Kenshin.
 

Washizuka
 

Hajime Saito

Revenons à présent à Shishio Makoto, il a été brûlé vif mais a survécu à ses blessures. Son visage et son corps sont désormais recouverts de bandages. Eh bien dans The Last Blade, un personnage du nom de Shikyo a également eu un accident et est devenu Mukuro, un mort-vivant au visage couvert de bandelettes.
 

Mukoro
 

Shishio Makoto



Mon voisin Totoro

Ce n'est pas un manga dont il est question ici, mais d'un dessin animé bien connu des amateurs de "japanimation", Mon voisin Totoro. De son nom original Tonari no Totoro, cet animé vit le jour en 1988, réalisé par Hayao Miyazaki. Il n'y a pas vraiment d'histoire, juste la vie quotidienne d'une famille qui déménage alors que la mère se trouve à l'hôpital. Une créature mystique du nom de Totoro va troubler cette tranquillité. Sunsoft semble s'en être inspiré en 1997 en mettant ce qui est souvent considéré comme une parodie de Totoro dans son jeu Waku Waku 7 : Mauru.
 

Mauru
 

Totoro



Muscleman

Muscleman est un manga publié entre 1979 et 1987, sous le crayon de Yoshinori Nakai et Takashi Shimada. Son nom original est Kinnikuman. C'est l'histoire d'un super-anti-héros extraterrestre qui puise sa puissance dans... la consommation d'ail. L'un des personnages s'appelle Brokeman, ou Brocken au Japon. Il s'agit d'un robot revêtu d'un uniforme nazi. Les amateurs de World Heroes auront déjà reconnu Brocken, le robot allemand de la série. Pour la petite histoire, la diffusion de l'animé Muscleman fut interrompue par le CSA à cause de Brokeman justement, ce dernier étant un nazi au rôle trop positif.
 

Brocken
 

Brokeman / Brocken



Ninja Scroll

Ici il ne s'agit pas d'un manga (enfin, pour l'instant), mais uniquement d'un animé. Réalisé par Yoshiaki Kawajiri en 1993, il se déroule à l'époque des samouraïs et met en scène des combats. On l'aura deviné, la série qui semble s'en inspirer est Samurai Shodown. Le personnage de Caffeine Nicotine, apparu en 1994 dans Samurai Shodown II, est similaire à Dakuan, le moine voyageur de Ninja Scroll.
 

Caffeine Nicotine
 

Dakuan

Autre ressemblance, celle entre le samouraï auveugle, Ututsu Mujuru, et Ukyu de Samurai Shodown. L'anime et le jeu étant sortis en 1993, on peut se demander s'il s'agit d'une simple coincidence ou non...
 

Ukyo Tachibana
 

Ututsu Mujuru

Pour en terminer avec Ninja Scroll, une petite curiosité. Même si le coup de l'escalier brumeux menant à un temple mystique est un grand classique, avouons que cette analogie reste des plus appréciables.




La Rose de Versailles

L'intrigue de ce manga paru en 1972 sous le crayon de Riyoko Ikeda prend place en France peu avant la Révolution. Oscar est une fille mais est élevée comme un garçon, son père ne supportant pas de ne jamais avoir de fils. Elle devient capitaine de la garde royale et devient assez proche de la reine Marie-Antoinette. Ce manga est surtout connu chez nous pour sa version animée, Lady Oscar. La saga Samurai Shodown se déroule à la même époque et le personne de Charlotte s'inspire grandement d'Oscar. Femme maniant l'épée avec dextérité, ses deux stages sont au palais de Versailles et les physiques sont assez proches.
 

Charlotte
 

Oscar François de Jarjayes



Sous le signe des mousquetaires

Nous dévions encore une fois un peu du manga pour une série animée, Sous le signe des Mousquetaires, diffusée à la fin des années 80. Un des personnages, le Masque de Fer, porte un masque, un chapeau, et un long manteau sombre. Cela ne vous rappelle pas une certaine mascotte présente dans de publicités pour la Neo·Geo, à son lancemant ? Est-ce que G-Mantle est inspiré du Masque de Fer ou est-ce une simple similitude résultant d'une coincidence, la question demeure.
 

G-Mantle
 

Le Masque de Fer



Quand les mangas s'inspirent de la Neo·Geo

Effet boomerang parfaitement prévisible, certains mangas postérieurs à la sortie du système Neo·Geo s'inspirent des jeux commercialisés sur ce support ; voici quelques exemples. La liste ne prétend nullement être exhaustive, étant donné qu'un nouveau manga reprenant un personnage de jeu Neo·Geo peut sortir d'un jour à l'autre.

Par exemple le manga Jackals, sorti en 2006, réutilise pour son personnage Nichol des éléments de l'apparence de K' de The King of Fighters. Bien sûr, il ne s'agit que d'un look qui existait avant même KOF '99 (jeu où est apparu K'), mais on peut se permettre de penser que l'inspiration est possible.
 

K'
 

Nichol

Japan est un manga tenant sur un seul volume, dessiné par Kentaro Miura et scénarisé par Buronson. L'histoire se passe dans un futur où le Japon n'existe plus. Un des personnages rappelle vaguement Geese Howard : costume et cheveux gominés.


C'est une très vague ressemblance, alors pourquoi en parler ? Eh bien parce qu'on y retrouve aussi un personnage rappelant M. Bison (Vega au Japon) ! Si on a un clin d'œil à M. Bison, la même chose concernant Geese est très concevable.


Maintenant on tombe bien bas, on va même creuser. L'anime Yu-gi-oh! s'est également inspiré d'un personnage de SNK : il s'agit de Bandit Kane qui n'est autre qu'une interprétation de Billy Kane !
 

Billy Kane
 

Bandit Kane

Enfin il y a des mangas qui ne s'inspirent pas, mais qui dérivent tout simplement de jeux sortis sur Neo·Geo. Certains sont officiels, d'autres le sont beaucoup moins...




Conclusion

Les jeux de la Neo·Geo s'inspirent de façon plus ou moins appuyée de divers mangas, notamment Akira. Cette œuvre est assez représentée dans les titres signés SNK. Ces références permettent d'instaurer une ambiance, de faire un clin d'œil ou plus gênant, de compenser un manque d'inspiration. Même le superbe Last Resort n'y échappe pas et passé les deux premiers stages, il y a en effet une "baisse de régime" au niveau de la qualité du design. Bref, tant que cela reste fait par petites touches et que la créativité des développeurs reste réelle, cela reste globalement positif.

Quant à retrouver des mangas qui font référence à des titres développés sur Neo·Geo, c'est assez valorisant pour ce système car c'est une forme de reconnaissance.

Les mangas font, à l'instar du jeu vidéo, partie intégrante de la culture du Japon actuel. S'adressant à des publics souvent similaires, il était logique de les retrouver plus ou moins liés.


Auteur : Tarma
Mise en page : Tarma




Remerciements et sources


Tout d'abord merci à Oualon qui a pris contact avec moi et m'a donné ces deux sources, très riches.
- KOF Project
- Ever Gamer

Autres sources :
- Neo·Geo Fans en remerciant sengoku 2, mamuuuut, Still, Rei, Ryuga, Jessy, Maximus, Combo Maker, super_dante, yori, Shû Shirakawa et Metaljet.
- Wikipedia
- KOF Union
Neogeofans est déconnecté   Réponse avec citation
Réponse


Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous pouvez ouvrir de nouvelles discussions : nonoui
Vous pouvez envoyer des réponses : nonoui
Vous pouvez insérer des pièces jointes : nonoui
Vous pouvez modifier vos messages : nonoui

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : oui
Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 20h08.


Édité par : vBulletin® version 3.6.8
Copyright ©2000 - 2018, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
Neo-Geo Fans !