Neo-Geo Fans  
Précédent   Neo-Geo Fans > LE FORUM > .: AUTRES JEUX VIDEO
S'inscrire FAQ Membres Calendrier Marquer les forums comme lus

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 22/11/2021, 19h42   #12226
fatir
Fuchsia de Pistache
 
Avatar de fatir
 
Date d'inscription: octobre 2002
Localisation: Anor Londo, LR
Messages: 16 421
People without masks in the subway are EVIL
fatir est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 22/11/2021, 21h15   #12227
Shû Shirakawa
Illusive Man
 
Avatar de Shû Shirakawa
 
Date d'inscription: décembre 2003
Localisation: La Giars
Messages: 17 668
Update.
Shû Shirakawa est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 23/11/2021, 08h33   #12228
shubibiman
D Button Crew
 
Date d'inscription: mai 2005
Localisation: Paris
Messages: 13 233
Citation:
Posté par fatir Voir le message
People without masks in the subway are EVIL
People without masks in the underground are lopettes.
shubibiman est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 23/11/2021, 14h40   #12229
fatir
Fuchsia de Pistache
 
Avatar de fatir
 
Date d'inscription: octobre 2002
Localisation: Anor Londo, LR
Messages: 16 421
Homophobe !
fatir est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 23/11/2021, 15h31   #12230
Saturnin
Prince consort du Zaïre
 
Avatar de Saturnin
 
Date d'inscription: novembre 2021
Localisation: Bretagne
Messages: 401
Citation:
Posté par fatir Voir le message
Homophobe !
D'habitude t'aimes bien enfiler (et pas que) un masque pourtant
Saturnin est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 23/11/2021, 23h22   #12231
kurush75
 
Avatar de kurush75
 
Date d'inscription: octobre 2010
Localisation: Paris
Messages: 1 707
Shikhondo - Soul Eater (Switch) 23.11.21

Avant toute chose, je dois admettre que je ne suis ni un grand connaisseur ni un amateur des danmaku... Je préfère mille fois un bon vieux shmup à l'ancienne !

Développé par DeepFarm, Shikhondo est sorti il y a un peu plus de 3 ans sur à peu près tous les supports.

Vous avez le choix entre 2 persos jouables (Grim Reaper et The Girl), dont les tirs diffèrent légèrement. Leur but est de détruire tous les Yokai qui passent en travers de leur chemin (il y a également quelques ennemis du folklore coréen) et de récupérer leurs âmes, d'où le titre du jeu...

Pour ce faire, comme dans tout bon danmaku qui se respecte, vous disposez d'un tir assez faible mais au range très large, d'un tir concentré beaucoup plus puissant (mais qui en contrepartie aura pour effet de ralentir vos déplacements) et enfin d'une pseudo smart bomb. En effet, vous pouvez observer une barre située dans le coin supérieur droit de l'écran, la "Soul Collect" qui se remplit en frôlant les tirs ennemis, c'est-à-dire en prenant d'assez gros risques. Une fois pleine, vous allez déchainer les enfers !!! Vous pouvez même booster son efficacité via la "Soul Attack Token".

La direction artistique s'avère plutôt réussie, avec des menus classieux et des backgrounds sous forme d'estampes japonaises. Un peu dommage qu'il s'agisse uniquement d'écrans fixes et que leur aspect fouilli nuise considérablement à la visibilité déjà pas optimale à la base... Les projectiles fusent de tous les côtés et lors des combats contre les boss, il n'est pas rare de se taper plusieurs centaines de boulettes simultanément !

Shikhondo requiert un gros apprentissage des patterns (certains sont diaboliques) mais l'expérience n'est pas frustrante, avec une hitbox extrêmement réduite (représentée par un tout petit cercle visible sur votre perso) et des continus infinis si vous le souhaitez.

Le jeu est court (5 stages pour 30 minutes environ) et s'apparente plus à un boss rush qu'autre chose, ces derniers (qui disposent de 2 formes qu'il faut battre à la suite) constituant l'essentiel des affrontements. Ce sont d'ailleurs de véritables sacs à PV, venir à bout des 2 formes successives vous prenant en général 3 à 5 minutes. La replay value est correcte avec de nombreux modes possibles : Arcade, Boss Rush, Custom, Hardcore, multi en coop, etc.

Les musiques (essentiellement électro) ne m'ont absolument pas convaincu. Elles sont réutilisées à toutes les sauces et manquent clairement de mélodie, en abusant des basses et des percussions à outrance...

En définitive, un jeu assez moyen, avec un bestiaire qui ne se renouvelle pas suffisamment et un aspect ultra répétitif qui m'a rapidement lassé. Un bullet hell abordable pour qui veut s'essayer au genre mais il y a tellement mieux comme danmaku (les premiers qui me viennent en tête : les DonPachi, DeathMiles, Espgaluda, ESP Ra.De)...

Note : 12/20







kurush75 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 24/11/2021, 11h41   #12232
Raphoon
Orange Team Member
 
Avatar de Raphoon
 
Date d'inscription: juin 2004
Localisation: Pas loin d'un stick.
Messages: 11 709
Perso j'ai bien apprécié ce petit shmup. A 2 euros sur steam il fait le café.
Raphoon est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 24/11/2021, 13h16   #12233
Shû Shirakawa
Illusive Man
 
Avatar de Shû Shirakawa
 
Date d'inscription: décembre 2003
Localisation: La Giars
Messages: 17 668
Mise à jour pour kurush.

Perso j'avais bien aimé Shikhondo. Il me manque d'ailleurs toujours ce fichu trophée pour le double play en normal. Je roule sur le jeu tout seul, mais le boss de fin, déjà infernal en mode 1 joueur (j'en avais parlé à l'époque mais dès qu'il commence à avoiner avec son motif méga lance-flammes de la mort, c'est imbuvable), est ici beaucoup trop résistant si on l'affronte sans partenaire (les barres de vie des ennemis sont doublés en mode 2 joueurs).
Shû Shirakawa est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 24/11/2021, 14h16   #12234
kurush75
 
Avatar de kurush75
 
Date d'inscription: octobre 2010
Localisation: Paris
Messages: 1 707
Merci les gars, oui j'ai l'impression que Shikhondo est plutôt apprécié par les joueurs. J'ai peut-être raté qqch... Je lui redonnerai sa chance un jour !
kurush75 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 24/11/2021, 14h27   #12235
Shû Shirakawa
Illusive Man
 
Avatar de Shû Shirakawa
 
Date d'inscription: décembre 2003
Localisation: La Giars
Messages: 17 668
Globalement il ne mériterait pas beaucoup plus que ton 12/20, il ne peut absolument pas rivaliser avec les poids lourds du danmaku mais on en a largement pour son argent.
Shû Shirakawa est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 24/11/2021, 14h53   #12236
Onihyde
Orange Team !
 
Avatar de Onihyde
 
Date d'inscription: mai 2004
Localisation: Dans le cul du loup
Messages: 5 321
En vous lisant, j'ai l'impression qu'on est face à un Shikigami no Shiro-like, non ?
J'aime pas trop les shoots où les niveaux sont trop vite expédiés et sont principalement des combats de boss... Cave sont bien plus doués pour installer une ambiance dans leurs niveaux. Après, on n'est sûrement pas sur les mêmes staffs.
Mais comme dit Raph, à 2€, faut voir, surtout si c'est sympa graphiquement
Voilà, c'était pour dire rien...

Dernière modification par Onihyde 24/11/2021 à 14h56.
Onihyde est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 24/11/2021, 15h24   #12237
Shû Shirakawa
Illusive Man
 
Avatar de Shû Shirakawa
 
Date d'inscription: décembre 2003
Localisation: La Giars
Messages: 17 668
C'est très fortement inspiré par Shikigami no Shiro, donc si tu n'as jamais accroché à cette série, tu peux faire l'impasse.
Shû Shirakawa est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 28/11/2021, 22h33   #12238
kurush75
 
Avatar de kurush75
 
Date d'inscription: octobre 2010
Localisation: Paris
Messages: 1 707
Hotline Miami -Hotline Miami Collection (Switch) 28.11.21

J'étais totalement passé à côté de Hotline Miami à sa sortie, il y a près de 10 ans (en 2012 sur PC). Cette compil Switch regroupant les 2 opus de la saga développée par Dennaton Games constitue donc une bonne occasion de remédier à cela !

Se jouant en vue de dessus à la manière des premiers GTA, Hotline Miami prend place dans la fameuse ville de Floride, en pleine fin de 80's. On y incarne un perso (dont on ignore même le nom) qui est recruté par une mystérieuse organisation pour nettoyer la ville des gangs de russes qui la contrôlent...

L'esthétique assez sommaire pourra initialement rebuter, mais le pixel art finit par séduire, avec des teintes très vives et flashy qui ne sont pas sans rappeler celles de Vice City. Les environnements fouillés sont très reconnaissables.

Côté gameplay, Hotline Miami fait partie de la catégorie des twin-stick shooters. Il se joue en effet à l'aide des 2 sticks, l'un permettant de déplacer le personnage tandis que l'autre lui assurant une rotation à 360°. Vous pourrez récupérer des armes, les envoyer à la tronche des ennemis (en les lockant si vous le souhaitez), les éliminer discrètement, vous en servir comme bouclier humain, les achever au sol, déplacer légèrement la caméra (pour dévoiler une petite partie de la map), etc.

Les commandes ne sont pas évidentes à assimiler lors des premières minutes pad en main, d'autant plus que vous serez constamment sur le qui-vive. Il n'y a vraiment aucun temps mort ! Si vous pouvez en général one-shoter les ennemis, la réciproque est également vraie ! Préparez-vous à mourir à de nombreuses reprises. Ce jeu est la définition même du die & retry ! Vous comprendrez vite que foncer bêtement dans le tas réduira vos chances de survie à néant. En effet, il y a une réelle dimension stratégique : dans quel ordre abattre les ennemis, utiliser ou non une arme silencieuse; bien gérer son stock de munitions, jouer avec les angles de tirs, utiliser les portes pour assommer vos adversaires, etc. Si on peine au début (le jeu étant d'une difficulté punitive), avec un peu de résilience et de skill, on finit par réaliser de véritables chorégraphies !

Le jeu s'avère extrêmement sombre et mature. Vous arpenterez des endroits sordides, une junkie finissant même par devenir votre petite-amie. Vous allez décapiter les ennemis, les démembrer, éclater leur crâne au sol dans des gerbes de sang. Âmes sensibles s'abstenir... Le scénario est vraiment torturé et fait référence à quelques films cultes des années 90's, Killing Zoe ou Pulp Fiction en tête. A force de commettre des mass murders, votre héros va peu à peu sombrer dans la folie...

Un mot sur la musique, une des plus grandes réussites du titre. Très orientées électro (certaines me rappellent Kavinsky), les compositions sont totalement en phase avec la DA et l'action frénétique à l'écran. Un authentique trip psychédélique sous acide!!!

A la fin de chaque mission, un score vous sera attribué (en fonction des actions réalisées, du temps mis pour venir à bout de tous les ennemis), ce qui vous permettra de débloquer de nouvelles armes+ ou - intéressantes : bouteilles, shuriken, katana, uzi, etc. Mais surtout, vous obtiendrez également des masques qu'il faudra choisir au début de chaque mission, ces derniers vous octroyant différentes capacités spéciales : poings de fureur (vous pourrez tuer les ennemis à l'aide de vos poings), portes létales, vous déplacer plus vite, survivre à une balle, démarrer avec un couteau (on commence en général les missions totalement à poil), coups de feux silencieux, munitions supplémentaires, les chiens de combat ne vous attaquent plus, etc. Mine de rien, le choix du masque aura une grosse incidence sur votre manière d'aborder chacune des missions. Une excellente identité qui renforce l'aspect stratégique du jeu ainsi que sa replay value.

Niveau durée de vie, comptez autour de 4-5h pour en venir à bout (une run complète en ligne droite prenant autour de 1h30). Le jeu est découpé en chapitre, 15 avec le perso principal puis 6 supplémentaires dans lesquels vous incarnerez le camp adverse, le boss rencontré un plus tôt dans le jeu. Ce dernier n'utilise que des couteaux pour combattre, rendant les affrontements assez ardus.... Vous en apprendrez également un peu plus sur le scénar du jeu...

On pourra reprocher à Hotline Miami d'être assez redondant. On tombe assez vite dans le schéma suivant : mission / retour à l'appartement (et/ou dans un bar, vidéo club, pizzeria, etc), puis cut-scene et enfin nouvelle mission... Malgré tout, les environnements et les situations se renouvellent un peu (boite de nuit, s'enfuir d'un hôpital, infiltrer un poste de police, etc) et le gameplay est totalement addictif. On a toujours envie de découvrir la mission suivante, résoudre le puzzle imaginé par le cerveau malade des développeurs ! Impossible de lâcher le pad !!!

Un très bon titre (que dis-je une expérience !) qui ne laissera personne indifférent. Il n'est clairement pas à mettre entre toutes les mains, tant à cause de son atmosphère malsaine que de sa difficulté hyper exigeante...

J'enchainerai avec sa suite prochainement, probablement d'ici la fin de l'année.

Note : 16/20












Dernière modification par kurush75 07/12/2021 à 12h47.
kurush75 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 02/12/2021, 15h18   #12239
Shû Shirakawa
Illusive Man
 
Avatar de Shû Shirakawa
 
Date d'inscription: décembre 2003
Localisation: La Giars
Messages: 17 668
Mise à jour pour kurush.

Citation:
Posté par kurush75 Voir le message
éclater leur crâneau sol
Les méfaits de la phonétique.

J'ai fini E.V.O.: Search for Eden sur SNES, un jeu assez étrange qui m'avait échappé quand il était sorti. J'étais assez dubitatif quand je regardais les photos, ce qui m'a toujours empêché d'acheter la cartouche. Pourtant on pourrait se dire : "action-RPG produit par Enix, il doit y avoir du potentiel" mais tous ces screenshots montrant des poissons ou des reptiles, avec une réalisation apparemment moyenne pour le support ont dû en calmer plus d'un.
Comme son titre japonais le suggère, l'histoire s'étale sur pas moins de 4,6 milliards d'années. On va partir d'un poisson banal et le faire évoluer en tuant d'autres créatures ; il n'y a pas de points d'expérience à proprement parler, mais des points d'évolution, qui vont servir de "monnaie" pour transformer diverses parties du corps : type de mâchoire, de queue, de cou, d'épine dorsale, etc. qui vont bien sûr changer l'aspect mais aussi les caractéristiques (attaque, défense, vitesse, PV...). Évidemment ce sont toujours les choix les plus chers qui donnent les meilleurs résultats, mais les séances de grind sont rapides. Les stages sont d'ailleurs très/trop courts, ce qui est un défaut pour l'exploration (hormis quelques rares "donjons") mais un avantage quand ils sont trop difficiles ou qu'on veut justement les utiliser pour "farmer". On se déplace sur une mappemonde à la Super Mario 3, et on peut vous l'aurez compris retourner sur des points déjà franchis.
Une fois le boss de la zone vaincu, on change d'ère, et on recommence. On passera donc des poissons aux amphibiens (à partir de là, la notion de saut intervient), aux reptiles (pour ne pas dire dinosaures), aux mammifères, et enfin aux hommes préhistoriques.
Tout ceci serait très intéressant si le gameplay n'était pas aussi basique, et surtout si les collisions n'étaient pas aussi désastreuses. Le jeu est globalement très facile, sauf contre les bosses où il vaut mieux être à la meilleure évolution possible pour avoir une chance.
Le jeu n'est pas très long, environ 8 heures, ce qui pouvait être un atout question replay value à l'époque (on a vraiment beaucoup de combinaisons d'évolutions possibles).
Shû Shirakawa est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 02/12/2021, 22h03   #12240
kurush75
 
Avatar de kurush75
 
Date d'inscription: octobre 2010
Localisation: Paris
Messages: 1 707
Non, je tape mes reviews sur des brouillons gmail et quand je fais le copier coller sur NGF, les espaces ont tendance à disparaitre...

Merci pour la MAJ !
kurush75 est déconnecté   Réponse avec citation
Réponse


Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous pouvez ouvrir de nouvelles discussions : nonoui
Vous pouvez envoyer des réponses : nonoui
Vous pouvez insérer des pièces jointes : nonoui
Vous pouvez modifier vos messages : nonoui

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : oui
Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 02h21.


Édité par : vBulletin® version 3.6.8
Copyright ©2000 - 2022, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
Neo-Geo Fans !