Afficher un message
Vieux 08/06/2007, 01h28   #173
yori
 
Avatar de yori
 
Date d'inscription: avril 2002
Messages: 14 610
LCS, je pense que tu es complètement passé à côté du film, mais c'est un peu normal si tu t'es rendu à la séance avec l'intention de voir le dernier Tarantino. je l'ai vu cet aprèm et j'ai adoré l'hommage que Tarantino fait aux nanars.
Le Boulevard de la Mort est plein à craquer d'anachronismes (l'ipod, les voitures),de dialogues chiants comme la mort (90% du film), de trucages bidons (le sang sur la voiture sponsorisé par Play-do), de plans fixes qui durent une éternité, etc. Ca ne m'a pas fait rire parce que c'est fait exprès. Amateur de nanars, c'est la naïveté de certaines productions et la quantité d'erreurs involontaires qui rendent un navet drôle et le font passer au stade de nanar. Je me suis donc contenté de sourire tout au long de la séance.

Le côté nanardesque est tellement bien réussi que je me suis emmerdé pendant une partie du film. Paradoxal pour quelqu'un qui a aimé, non? Pas du tout, c'est tout à fait normal, car ce type de film est naturellement chiant par moments.

Les amateurs de nanars se feront un bonheur de le décortiquer et les autres se feront immanquablement chier. Ca ne m'étonne pas que le film ait fait un bide retentissant aux US. Tout le monde n'est pas réceptif aux codes du nanar. C'est un film personnel, le genre d'échec commercial que seul peut se permettre une personnalité comme lui qui a atteint une certaine notoriété.

Le Boulevard de la Mort m'a rappelé les films Ed Wood et Boogie Nights, deux autres films hommages à des personnes qui adorent le cinéma et la réalisation de films, mais qui n'ont absolument aucun talent.
yori est déconnecté   Réponse avec citation